AIN RAID BLANC (Ain) – 23 Février 2014

Cette année le raid blanc de l’Ain était prévu sur 1 journée aux plans d’hotonnes, plus light que l’année dernière qui faisait parti du challenge national des raids sur 2 jours.
Et cette fois, en plus d’une organisation toujours top, le soleil était de la partie qui pouvait que ravir les 230 coureurs. biggrin
Le départ s’est fait en trail sur une partie roulante et montante pour arriver sur une zone neigeuse ou on a put chausser nos skis. Direction la première marguerite (qui représente le parc) avec trois pétales (qui représentent les différentes sections) et les tiges (qui représentent les liaisons).
Pour la première boucle, on décide de faire le ski sur road book. Cette boucle nous permet de trouver notre rythme. On s’aperçoit tout de suite qu’on va passer une belle journée. La neige est excellente pour le skating. smile
Ensuite on part pour le ski’O. L’orientation est facile et on emprunte un peu de hors piste.
La dernière section est un petit tour de trail blanc balisé avec au sommet, une belle vue sur la chaine du Mont Blanc comme récompense pour cette première partie sur le plateau du retord. cool
Retour au parc pour une section libre sur une carte IOF. On décide de rester sur les skis, mais les balises se situent rapidement en hors piste. On suit plusieurs équipes dans ces bois enneigés. Quelques chutes après dans la poudreuse ill , et de bonnes rigolades on retrouve la deuxième marguerite.
Cette fois on décide de partir sur le trail blanc. Raph, dont c’était son premier raid, baisse de régime sur la montée.
Sur la deuxième boucle, on récupère les raquettes pour une section sur carte aérienne. Les deux balises sont poinçonnées par Yvon qui ne ménage pas ces efforts dans cette épaisse poudreuse. Les paysages sont magnifiques et Raph nous refait quelques cascades. biggrin
Pour finir, une CO en raquette. Dès la première balise, je pars sur le mauvais vallon, on jardine un peu sad . Au bout de 10 minutes je me repositionne et on se remet sur le bon chemin. La suite se passe sans difficulté.
Pour le retour en station, on récupère les skis pour une longue descente. 3 balises et quelques péripéties après, on arrive à la fameuse section surprise. Yvon nous montre sa belle technique pour descendre en yooner. wink
Et au bout de 4h30 d’effort, on franchi la ligne d’arrivée.
Félicitations aux organisateurs, on a passé encore un très bon moment sur le plateau du retord.
Pour l’année prochaine, O’Bugey nous promet une aventure exceptionnelle avec peut être un passage sur le grand colombier. Nous, on est prêt à rechausser nos skis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s